Notre politique formation permet de maintenir notre personnel à un niveau de compétence optimal. Notre service formation est en relation permanente avec des organismes agréés qui nous permettent de tester vos compétences et engager les actions de mise à niveau qui seraient nécessaires.


Le Contrat d'Insertion Professionnelle Intérimaire

Définition et objectif
Le Contrat d’Insertion Professionnelle Intérimaire (CIPI) a pour objet de faciliter l’insertion ou la réinsertion dans l’emploi de personnes sans emploi inscrites ou non comme demandeurs d’emploi. Il comprend des périodes de formation (théorique et en entreprise) et de missions.
Il a pour objet de les aider à s’insérer dans un métier ou à reprendre contact avec le milieu professionnel.

Publics
Ce contrat peut être proposé à tout demandeur d’emploi éloigné du marché du travail rencontrant des difficultés
d’insertion ou de réinsertion, du fait de son âge, son handicap, sa situation professionnelle, sociale ou familiale,
notamment :
• les jeunes de moins de 26 ans sortant du système éducatif sans aucune expérience de l’entreprise, quel que soit leur niveau de formation,
• les candidats âgés de plus de 45 ans inscrits comme demandeurs d’emploi, quel que soit leur niveau de formation,
• les bénéficiaires de l’obligation d’emploi tels que prévus à l’article L 323-3 du code du travail, dont les
travailleurs handicapés,
• les bénéficiaires des dispositifs spécifiques tels que notamment le RMI, l’ASS,
• les personnes ayant interrompu leur activité professionnelle pendant au moins 6 mois pour s’occuper de leurs enfants ou de leur conjoint ou ascendants en situation de dépendance,
• les personnes ayant travaillé moins de 210 heures au cours des six derniers mois.

Bilan de positionnement (facultatif)
En amont du CIPI, un bilan de positionnement peut être réalisé par :
• un prestataire agréé par le FAF.TT au titre du congé de bilan de compétence,
• un prestataire ayant répondu au cahier des charges “bilan de positionnement” transmis par l’ETT.
Ce prestataire figure alors sur la liste tenue par le FAF.TT.
• le prestataire de formation réalisant la formation externe.
Ce bilan a une durée maximum de 14 heures.

Il permet de :
1/ valider la connaissance qu’a le candidat de l’emploi qu’il exercera à l’issue de sa formation,
2/ valider la motivation du candidat pour l’exercice du futur emploi,
3/ valider la motivation du candidat pour suivre la formation proposée,
4/ valider la cohérence du contrat proposé et du parcours du candidat,
5/ valider que le candidat dispose des pré-requis nécessaires en terme de savoirs et de savoir-faire pour
suivre la formation,
6/ proposer une adaptation du parcours de formation au profil du candidat si nécessaire,
7/ le cas échéant, permettre au candidat de s’orienter vers un autre choix professionnel et ou de formation.

Durée du contrat
Le CIPI est conclu pour une durée comprise entre 210 heures et 420 heures. Il se déroule en continu et propose une alternance entre des périodes de formation externe et en entreprise et des missions.
À savoir
durée du travail : le nombre d’heures travaillées par semaine ne peut être inférieur à 30 heures. Néanmoins,
dans les secteurs de la distribution, du transport, de l’hôtellerie, de la restauration, du nettoyage et pour les emplois du télé-conseil, le nombre d’heures travaillées par semaine peut être réduit jusqu’à 17,5 heures.
Dans tous les cas de figure, les quotas d’heures de formation externe (70 heures minimum), de formation en entreprise (35 heures minimum) et de mission doivent être respectés sur l’amplitude du contrat.
Il appartient aux instances paritaires de déterminer les secteurs dans lesquels les CIPI peuvent être réalisés à temps partiel et ce d'après les usages.

En savoir plus...Télécharger la notice du FAFTT